Inscription
Login
    {$common.contactHotlinesText}
    Hotline: +33 (0) 4 37 46 33 70
    Fax: +33 (0) 4 37 46 33 79

     

     

    La crise sanitaire du Covid-19 a impacté l’économie mondiale et notre secteur ainsi que celui du bâtiment n’y échappe pas. Les mois de confinement ont obligé un grand nombre d’entreprise à réduire de manière importante l’activité voire à l’arrêter entièrement. Bien qu’actuellement la reprise se fait sentir doucement, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) a sondé les professionnels du secteur qui estiment, à 90%, que leur activité reviendra à la normale après le 1er trimestre 2021. La FFB attend donc du plan de relance, l’annulation de certaines charges pour combler les surcoûts dus à la crise mais également une réforme de « Ma Prime Rénov » prenant en compte plus de ménages afin de permettre à davantage de foyer d’opter pour une rénovation de leur logement.

     

    En effet, la rénovation énergétique se veut être un bon vecteur de croissance pour le marché et pourrait permettre un boost rapide de l’activité. Cette idée est notamment partagée par les nouveaux maires du parti des Verts, récemment en place dans plusieurs communes importantes telles que Grenoble ou Lyon. Pour eux, l’évolution du secteur du bâtiment doit prendre en compte la transition écologique pour croître et ils comptent bien faire ce qu’il faut pour débloquer les moyens nécessaires au plan de rénovation énergétique des bâtiments, au sein de leurs communes.

     

    Enfin, tout cela est aussi supporté par l’Union européenne prévoyant un plan de relance essayant de répondre à la fois à deux défis : préparer une reprise économique rapide tout en étant tourné vers l’avenir.  La Commission européenne ne cache pas sa volonté d’une « vague de rénovations » importante axée sur la création d’emploi et un soutien réglementaire et financier deux fois plus important afin de doubler le taux annuel de rénovation. La Commission devrait rendre publique sa feuille de route d’ici l’automne prochain mais a cherché à connaître l’avis des citoyens en lançant une consultation afin de trouver le meilleur moyen de renforcer la fréquence mais aussi la qualité des rénovations.

     

     

     

    La transition écologique prend de plus en plus son sens aujourd’hui et pourrait donc devenir l’un des piliers d’un plan de relance commun sur nos secteurs d’activité.

     

     

     

     

     

     

    Garantie 25 ans